Articles de Blog
29/08/2021
Chiffres ecommerce 2021

Le e-commerce en France : Quelques chiffres clés en 2021

Chiffres ecommerce 2021Une année record pour le e-commerce.

Avec la Covid-19, le e-commerce connaît un essor sans précédent. 2020 a connu une croissance de plus de 30 % des ventes de produits sur internet, et 2021 est partie pour une croissance encore plus forte. Voici quelques chiffres clés du e-commerce en France en 2021 (Données FEVAD).

Ventes en ligne : + 25 %

Une augmentation concernant les ventes en ligne s’élevant à près de 25 % (2nd trimestre 2021) après 2020 qui était déjà une année référence. Cette croissance du e-commerce est à mettre en corrélation avec la forte reprise de l’augmentation de la vente de services en ligne avec certains secteurs, comme le tourisme et les loisirs en ligne (+146 %).

Plus de 210 000 e-boutiques en France

Il y plus de 210 000 sites marchands en France (chiffre issu du premier trimestre 2021). Le volume des e-commerçants continue d’augmenter : 12 % de sites e-commerce en plus par rapport à l’année dernière, soit une augmentation de 18 000 boutiques en ligne (+17 400 en 2020).

Les effets de la crise sanitaire

Cette année, les chiffres-clés du e-commerce reviennent en détail sur les effets de la crise Covid. Ils livrent des clés d’analyse inédites sur l’impact de cette crise sanitaire qui a conduit des millions de consommateurs à se tourner vers internet et de très nombreuses entreprises (commerçants, artisans, producteurs) à développer ou renforcer leur offre en ligne. A travers de nombreuses données, ils soulignent le rôle d’amortisseur économique et social joué par le e-commerce tout au long de cette année si particulière. Parmi les faits marquants sur lesquels se penchent les chiffres-clés 2021, figurent :

  • L’évolution du marché : chiffre d’affaires, nombre d’e-acheteurs, parts de marché par secteur, répartition entre catégories d’acteurs
  • L’évolution des pratiques : usage du mobile, modes de paiement et de livraison
  • La contribution du e-commerce à l’emploi et la digitalisation du commerce de proximité
  • La place de la France en Europe et dans le monde
  • Les nouveaux enjeux en matière d’éco-responsabilité.

70 % des acheteurs en ligne ont réalisé au moins un achat sur les 3 derniers mois

Si le nombre global de cyberacheteurs affiche désormais une croissance tranquille (+ près d’1 million soit +2,3% en un an), les acheteurs fréquents voient leur nombre progresser plus rapidement : au 2ème trimestre 2021, plus de 70% (70,1%) des acheteurs en ligne ont réalisé au moins un achat au cours des 3 derniers mois. Ils étaient 63,6% un an auparavant (T2 2020), soit une hausse de 12% en un an.

Des acheteurs de plus en plus en confiance

La sécurité des paiements évolue. Les applications bancaires sont très largement plébiscitées par les acheteurs français : 72% des cyber-acheteurs ont téléchargé l’application de leur propre établissement bancaire (81% des CSP+ et des 15-35 ans), et parmi eux, 90% l’utilisent pour s’authentifier lors de leurs achats en ligne.

Ce niveau de confiance progresse car les utilisateurs de cartes bancaires avec plus de 51% d’entre eux qui donnent leur accord pour que leur numéro de carte soit enregistré par les sites pour faciliter des achats futurs.

La digitalisation des habitudes de consommation perdure hors période de confinement, cette année nous le confirme. Les cyberacheteurs sont toujours plus nombreux et achètent en ligne de plus en plus régulièrement. Cette progression est soutenue par une diversification des moyens de paiement, avec notamment une adoption très significative des solutions de paiement électroniques alternatives aux cartes bancaires classiques. Toutefois les banques restent des acteurs majeurs du paiement en ligne, avec des moyens performants pour sécuriser les achats.

Xavier Lemuet, Directeur du pôle digital & médias de Médiamétrie 

En tant qu’agence web et e-commerce, Atalka accompagne les entreprises de toute taille dans leur digitalisation avec une offre sur-mesure.

© 2021 Tous droits réservés. Crédits ATALKA.